Mon bilan de l’année 2016

Il y a maintenant un an et demi que j’ai démarré ce blog pour partager avec vous mes conseils sur l’investissement ainsi que mon aventure de futur rentier. J’ai donc décidé de tirer un bilan de l’année 2016. J’aurai pu tirer un bilan après un an d’investissement mais j’ai trouvé plus simple de le faire pour une année écoulée afin d’avoir des chiffres exacts.

bilan-investissement-dividende

Capital investit

J’investit chaque mois 200€ mais il m’arrive de mettre spontanément plus si j’ai des revenus exceptionnels. Je sais que j’ai investit spontanément 1000€ après un échec en swing trading (ce que je ne vous recommande pas). Je vous parlerai de mon expérience dans un autre article et pourquoi je n’ai pas réussit.

J’ai aujourd’hui un capital de 4673,93 euros en cette fin de 2016. Ce qui me permet de gagner environ 12€ taxe comprise par mois qui sont re-investit eux aussi.

Evolution du dividende

J’ai donc gagné cette année en moyenne $6,47 tout taxe comprise par mois avec une pic en cette fin d’année. Les dividendes étant payés trimestriellement j’ai de plus gros versements certains moins que d’autres.

 

Performance

J’ai une performance d’environ 9% pour cette année. Je n’ai pas de chiffre précis et m’engage à tenir des notes de mes différents investissements pour plus d’efficacité dans un futur bilan.

Prévisions 

N’hésitez pas à cliquer sur l’image pour y voir plus clair!

Je vous propose un petit graphique afin de visualiser l’évolution de mon capital (à gauche) sur les 5 prochaines années et les dividendes perçues (à droite). Les dividendes perçues sont à 3 % du capital et celui-ci continue de recevoir 200€ chaque mois.

Il s’agit bien sûr d’une approximation et d’une simple prévision grossière. Je n’ai pas pris en compte l’évolution du dividende chaque année. Je n’ai pas pris en compte aussi la taxation de 27% en plus sur les dividendes touchés (en Belgique). 

Cela permet de donner un aperçu et une estimation de mes futures investissements. Je remarque que mon capital aura quadruplé et que 200€ me paraisse bien faible pour dégager un rente suffisante. Je pense donc aussi augmenter mon investissement mensuel ou trouver d’autres moyen de dégager des revenus passifs.

 

 

 

Conclusion

J’en suis aujourd’hui a 1 an et 3 mois d’investissement et possède un petit capital que j’espère faire grandir encore d’avantage. Je suis encore loin d’être un expert mais je compte encore progresser dans ce domaine et apprendre d’avantage afin d’optimiser d’avantage mon portefeuille. 

Concernant mes objectifs de rente j’en suis encore très loin et je vais devoir augmenter mon investissement mensuel. Ce bilan m’a permis d’y voir plus claire et surtout sur du long termes. Si vous hésitez encore à vous lancer je ne saurais trop vous conseiller de commencer le plus rapidement possible!

Le taux de distribution : pourquoi il est indispensable

Qu’est-ce le taux de distribution ou le payout ratio? Il correspond au pourcentage que reverse l’entreprise à ses actionnaires donc vous! C’est un indicateur de la santé de l’entreprise et celui ci ne doit pas être trop élevé au risque de sa pérennité.

taux de distribution

Taux de distribution explication

Le taux de distribution est très important et vous permet de savoir assez vite la santé d’une entreprise. Si celui-ci est trop haut il y a danger car la société ne peut pourra alors plus investir dans son développement ou rembourser ses dettes. Si il est trop bas alors l’entreprise pourra s’agrandir et investir pour de nouveaux développements. 

La règle veut (ce qu’on retrouve souvent dans les approches d’investissement) que ce pourcentage ne doit pas dépasser 50 à 75% mais tout dépend du secteur de l’entreprise. Vous pouvez trouver une liste des moyennes de cet indicateur par secteur ici pour vous rendre compte.

Calculer le taux de distribution

Il y a plusieurs façon d’obtenir ce taux le plus simple est de divisé les dividendes totaux par les bénéfices net.

Taux de distribution = Dividendes / Bénéfice net

Exemple:

L’entreprise A à verser 2.000$ de dividende et a générer 10.000$ de bénéfice.

2.000 / 10.000 = 0,2 => 20% de taux de distribution

 

On peut aussi l’obtenir en divisant les dividendes par action par les bénéfices par action.

Taux de distribution = Dividende par action / Bénéfice par action

Exemple:

Un cas concret de MCD avec un DPS (dividende par action) de 0.89 (Septembre 2016) et un EPS (bénéfice par action) de 1.5 (Septembre 2016)

0.89 / 1.5 = 0.59 => 59% de payout ratio

 

Conclusion

Le taux de distribution permet d’en savoir un peu plus sur l’entreprise et sur sa durée de vie. Un faible taux vous garantira un futur dividende croissant. A l’inverse un taux trop élevé montre un essoufflement de l’entreprise qui se finira par une coupure du paiement du dividende. 

 

Pourquoi vous devez éviter les fonds d’investissements

Vous avez décidé de vous lancer dans l’investissement boursier et vous voulez vous faciliter la vie avec les fonds de placement? Je vous explique pourquoi vous devez éviter les fonds d’investissements à tout prix et vous propose de meilleures alternatives.

evitez-fond-investissement

Éviter les fonds d’investissements

Ils ne battent pas le marché

Tout d’abord vous devez savoir qu’il existe très peu de fonds d’investissement qui ont battu le marché sur un période suffisamment longue. En effet personne ne peut battre le marché et prédire l’avenir. Il ne faut pas se leurrer si ça existait on ne perdrait pas son temps à composer son porte feuille et investir dans la valeur. C’est soit disant experts qui composent ces fonds d’investissement n’arrivent jamais sur du long terme à vous faire gagner de l’argent mais eux sont toujours gagnant pendant ce temps (et je vous dis pourquoi).

Frais de gestion

Ces sociétés qui gèrent ces fonds par contre vous facture quelques pour cent sur votre capital que vous ayez gagné de l’argent ou pas . Ils sont quand même gagnants au final et vous, vous payez que vous ayez eu un retour sur investissement ou pas. Il faut donc se méfier de ce genre de fond. Imaginez que le retour sur investissement soit de 4% et que le fond vous demande 3% de frais de gestion et qu’en plus l’inflation soit de 2%. Vous n’avez absolument rien gagné mais en plus perdu de l’argent!

Que faire?

La solution la plus simple est de gérer vous même votre porte feuille en sélectionnant les meilleurs titres. Je sais que si vous débutez cela peut vous faire peur de prendre de mauvaises décisions même si sur du long terme cela représente la meilleure solution. Je vous présente une solution encore plus simple.

Fond indiciel

C’est la solution la plus simple pour gérer votre argent! Ces fonds suivent un indice (SP500, CAC40, BEL20) le plus proche possible et vous êtes donc plus susceptible d’engendrer un bon ROI. De plus ces fonds sont gérés informatiquement et ne demande que très peu de frais de gestion.

Si l’on regarde le SP500 il a rendement moyen d’environ 10% par an! En investissant dans ce genre de fond vous êtes sûrs de gagner sur du long terme. Votre argent fructifiera forcément en suivant ce genre d’indice. Si je prends l’indice SP500 qui regroupe les 500 meilleures entreprises américaines on voit clairement qu’il ne fait que monter.

sp500 éviter les fonds d'investissements

Mise à part les quelques crises que nous avons vécues il est toujours revenu à la normal et remonté. Si vous aviez investit 1000€ il y a 10 ans avec une moyenne de 10% par an vous auriez presque 2500€! Les intérêts composés sont simplement magique.

Dividende indice

Je vous propose quelques fonds qui suivent les principaux indices les plus populaires:

CAC40 : LYXOR UCITS ETF CAC 40

SP500 : SPDR S&P 500 ETF

BEL20 :  LYXOR ETF BEL 20

 

Investissement mensuel

Cela semble évident mais j’aime le rappeler (jen ai déjà parlé ici). Quand vous investissez il est préférable de le faire mensuellement et pas d’un seul coup. Investir régulièrement permet de réduire les chances de perdre de l’argent. Si vous aviez mis toutes vos économies disons 10.000€ et que le marché était très haut et que celui-ci chute brutalement alors vous avez perdu de l’argent. Bien sûr le marché va remonter (il remonte toujours) mais cela peut prendre du temps. Il est donc préférable d’investir régulièrement pour réduire les risques.

Conclusion 

Si vous êtes débutant et chercher un investissement simple alors je vous recommande un fond qui suivent un indice et vous rapportera de l’argent plutot que de laisser entre les mains de votre banquier. Je vous recommande d’éviter les fonds d’investissements et de privilégier les fonds indiciels. Si vous voulez aller plus loin je ne peux que vous recommander d’investir inteliggement et de constuire votre propre portefeuille. Cela vous permettra aussi d’en apprendra d’avanatage sur l’investissement.

Références

http://www.investopedia.com/ask/answers/042415/what-average-annual-return-sp-500.asp

Voici le courtier le moins cher et que j’utilise personellement

Je vais vous dévoiler le courtier que j’utilise depuis mes premiers débuts en bourse il y a presque un an. Celui-ci propose les frais de transaction les moins chères du marché. Sans celui-ci je n’aurai jamais pu commencer à investir avec juste 200 euros! (Quand j’ai commencé je voulais juste tester et me faire la main en commençant petit).

Il s’agit du brooker néerlandais Degiro, vous pouvez vous inscrire ici et découvrir la grille des tarifs avantageuses. Il est le premier à casser les prix et est devant tout ses concurrents.

Vous pouvez aussi passer par votre banque mais cela vous coûtera très chère (on dit qu’il ne faut pas dépasser 1% de frais), ce qui veut dire que pour une transaction à 15 euros, vous devez faire un ordre de 1500 euros. Je paie environ 50 centimes par ordre auquel il faut rajouter par année 2.5€ par place boursière (une broutille comparé à la concurrence).

Je vous le recommande fortement, je sais que beaucoup de personne ont peur de se lancer, mais ici avec déjà quelques euros vous pourrez acquérir votre premier titre et vous faire le main. Vous devriez en profiter tout de suite ce qui devrait vous rassurer sur l’utilisation d’un courtier en ligne et sur la bourse en général (qui n’est pas que réservé aux experts!).

Seul aspect négatif, l’interface n’est pas top mais elle continue de s’améliorer de jour en jour et est vraiment très correct pour une utilisation normal. De plus si vous investissez sur les dividendes c’est largement suffisant.

Si vous comptez simplement acheter de simple produit financier alors c’est la plateforme idéal. Si vous avez besoin de plus, il faudra aller voir ailleurs.

Cliquez ici pour découvrir DEGIRO!

 

 

 

Comment savoir une action à dividende est sous évaluée?

Je suis en train de lire l’excellent livre de Kelley Wright, « Dividends Still Don’t Lie ». Le chapitre 7 m’a particulièrement interpellé car il parle de trouver des actions à dividendes sous évaluées! Je me rends compte que la plupart de mes actions actuelles sont sur évaluées et qu’il donc plus intéressants pour moi de regarder des actions encore sous évaluées. Je vais donc un peu sortir de ma zone de confort et explorer autre chose que les actions de mon portefeuille. Dans cet article je vous donne un résumé rapide et mes impressions.

dollar

Introduction

L’auteur explique qu’il faut repérer les cycles de hauts et et bas d’une action par rapport à son rendement. En identifiant une action sous évaluée alors vous pourrez identifier une tendance montante de l’action ce qui vous permettra un maximum de rentabilité.

L’analyse technique est utilisée ici pour déterminer si nous sommes sous évaluée ou sur évaluée. Bien que l’analyse fondamental soit aussi utilisée pour déterminée les meilleurs actions payeuses de dividendes le livre utilise la combinaison des 2 approches.

Rendement

Les grands rendements coïncident avec les prix bas d’une action. Il est donc facile de repérer un début de cycle montant ou descendant. Il suffit d’analyser les rendements les plus bas et les plus hauts sur une période de 20 ans. Si vous voyez par exemple un prix plancher dans les environs des 2% à plusieurs reprises c’est certainement à ce moment que l’action est sur évaluée. C’est pareil quand le rendement est au plus haut.

En repérant ces pics vous apercevrez des cycles apparaître. Le rendement est égal au dividende versé par an divisé par le prix de l’action. A partir de 4% on à déjà une action sous évaluée.

Exemple

mcd-yield-history

Un exemple vaut mieux qu’un long discours. Voici un exemple avec l’action MCD. On voit clairement un canal ascendant pour cette fin 2016.

Une fois que le rendement arrive entre 2.50% et 2.75% il y a un bond (sauf avant 2009 où nous avons un autre canal) et une fois que l’action arrive presque à 4% elle redescend.

J’espère que vous comprenez mieux l’analyse technique et son application au rendement dans cet exemple. Il faut bien sûr garder un l’esprit qu’une action peut toujours baisser et retrouver ou recréer un ancien canal (comme avant 2009). Cela reste un excellent moyen de savoir si votre action est sous évaluée ou sur évaluée et donc de savoir quand l’acheter au meilleur prix.

L’état d’esprit

Comment expliquer une tel fluctuation des rendements pour des actions aussi solides? Vous investissez dans des entreprises qui versent depuis des décennies des dividendes croissants et pourtant il y a qui vende.

Vous devez imaginer qu’un marché boursier représente les pensées, opinions et émotions de millions d’investisseurs. Il suffit d’une bonne annonce ou pas pour bouleverser tout le marché! Souvenez la crise dans la fin des années 2010 l’effet boule de neige à fin tomber quasiment tout le marché (alors que seulement le secteur financier était concerné). Les gens ont pris peur et ont tout vendus car il n’avait plus confiance dans la bourse. 

Le marché financier

Vous trouverez dans le marché financier des cycles ou phases dans toutes les actions. Ces actions sous évaluées apparaîtront après un marché porteur (régression) ou bien une correction du marché quand celui-ci est sur évaluée. En 2009, 65 pour cent des Blue Chip stocks étaient sous évaluées!

C’est pourquoi il faut rester patient et attendre le bon moment pour investir. J’ai souvent foncé tête baissé sans trop prendre ce détail en compte. J’essaie de faire de mon mieux pour corriger le tir et apprendre d’avantages. Il est plus profitable d’attendre le bon moment pour acheter et augmenter ses bénéfices.

Action sur évaluée

De la même manière que l’identification d’une action sous évaluée la même méthode reste la même pour une sur évaluée. Quand vous vous trouvez sur ce genre d’action qui touche des sommets tenez vous à l’écart. Une fois l’euphorie passée l’action va baisser pour retourner dans la phase sous évaluée. Des investisseurs vont vouloir récupérer leur part du gâteau et l’action va subir ce qu’on appelle une correction. 

D’où l’importance de pouvoir d’identifier ces phases et d’éviter de perdre de l’argent avec un rendement médiocre (bien que celui ci soit correct).

Acheter au meilleur prix

Kelley Wright explique aussi que le gain est réalisé sur l’achat et que le gain n’est connu qu’a la vente. Quand vous investissez dans la qualité et la valeur vous avez plus de probabilité de réaliser des gains. Acheter une action au prix juste c’est l’acheter quand l’action est au plus bas et assure et un bon versement de dividende.

Achetez au meilleur c’est aussi vendre au meilleur prix en vendant quand le marché est au plus haut. Le marché est pleins d’actions de valeur il faut juste les chercher. Les opportunités sont comme les voitures qui passent dans la rue il y en a toujours une autre qui autre arrivera!

La tendance

Une fois que l’action à dépassé de 10 pour cent de sa valeur sous évaluée celle ci rentre dans sa face montante. C’est aussi pareil quand l’action descend (mais vous vous en doutiez). 

Vous devez aussi prendre en considération le marché global (exemple SP500, DJIA) pour savoir si nous sommes dans un marché porteur ou pas. Si le marché est porteur et l’action dans une phase montante alors celle-ci va montée plus rapidement. Si vous achetez votre action en ascension alors que le marché n’est pas porteur celle-ci risque de descendre (il va y avoir une vague de vente) et vous allez perdre de l’argent.

Il faut que vous teniez compte du marché quand vous achetez vos actions. Cela vous permettra d’éviter de perdre de l’argent si le marché est descendant.

Conclusion

Cette article vous aura plu et j’espère vous aura aider à acheter vos actions à dividende au meilleur prix. Il est donc important d’acheter vos actions quand elles sont sous évaluées pour maximiser vos profits. Il suffit que vous preniez la liste aristocrate des dividendes et investir dans celles qui sont sous évaluées en vous fiant à la rentabilité.