Le taux de distribution : pourquoi il est indispensable

Qu’est-ce le taux de distribution ou le payout ratio? Il correspond au pourcentage que reverse l’entreprise à ses actionnaires donc vous! C’est un indicateur de la santé de l’entreprise et celui ci ne doit pas être trop élevé au risque de sa pérennité.

taux de distribution

Taux de distribution explication

Le taux de distribution est très important et vous permet de savoir assez vite la santé d’une entreprise. Si celui-ci est trop haut il y a danger car la société ne peut pourra alors plus investir dans son développement ou rembourser ses dettes. Si il est trop bas alors l’entreprise pourra s’agrandir et investir pour de nouveaux développements. 

La règle veut (ce qu’on retrouve souvent dans les approches d’investissement) que ce pourcentage ne doit pas dépasser 50 à 75% mais tout dépend du secteur de l’entreprise. Vous pouvez trouver une liste des moyennes de cet indicateur par secteur ici pour vous rendre compte.

Calculer le taux de distribution

Il y a plusieurs façon d’obtenir ce taux le plus simple est de divisé les dividendes totaux par les bénéfices net.

Taux de distribution = Dividendes / Bénéfice net

Exemple:

L’entreprise A à verser 2.000$ de dividende et a générer 10.000$ de bénéfice.

2.000 / 10.000 = 0,2 => 20% de taux de distribution

 

On peut aussi l’obtenir en divisant les dividendes par action par les bénéfices par action.

Taux de distribution = Dividende par action / Bénéfice par action

Exemple:

Un cas concret de MCD avec un DPS (dividende par action) de 0.89 (Septembre 2016) et un EPS (bénéfice par action) de 1.5 (Septembre 2016)

0.89 / 1.5 = 0.59 => 59% de payout ratio

 

Conclusion

Le taux de distribution permet d’en savoir un peu plus sur l’entreprise et sur sa durée de vie. Un faible taux vous garantira un futur dividende croissant. A l’inverse un taux trop élevé montre un essoufflement de l’entreprise qui se finira par une coupure du paiement du dividende. 

 

Comment savoir une action à dividende est sous évaluée?

Je suis en train de lire l’excellent livre de Kelley Wright, « Dividends Still Don’t Lie ». Le chapitre 7 m’a particulièrement interpellé car il parle de trouver des actions à dividendes sous évaluées! Je me rends compte que la plupart de mes actions actuelles sont sur évaluées et qu’il donc plus intéressants pour moi de regarder des actions encore sous évaluées. Je vais donc un peu sortir de ma zone de confort et explorer autre chose que les actions de mon portefeuille. Dans cet article je vous donne un résumé rapide et mes impressions.

dollar

Introduction

L’auteur explique qu’il faut repérer les cycles de hauts et et bas d’une action par rapport à son rendement. En identifiant une action sous évaluée alors vous pourrez identifier une tendance montante de l’action ce qui vous permettra un maximum de rentabilité.

L’analyse technique est utilisée ici pour déterminer si nous sommes sous évaluée ou sur évaluée. Bien que l’analyse fondamental soit aussi utilisée pour déterminée les meilleurs actions payeuses de dividendes le livre utilise la combinaison des 2 approches.

Rendement

Les grands rendements coïncident avec les prix bas d’une action. Il est donc facile de repérer un début de cycle montant ou descendant. Il suffit d’analyser les rendements les plus bas et les plus hauts sur une période de 20 ans. Si vous voyez par exemple un prix plancher dans les environs des 2% à plusieurs reprises c’est certainement à ce moment que l’action est sur évaluée. C’est pareil quand le rendement est au plus haut.

En repérant ces pics vous apercevrez des cycles apparaître. Le rendement est égal au dividende versé par an divisé par le prix de l’action. A partir de 4% on à déjà une action sous évaluée.

Exemple

mcd-yield-history

Un exemple vaut mieux qu’un long discours. Voici un exemple avec l’action MCD. On voit clairement un canal ascendant pour cette fin 2016.

Une fois que le rendement arrive entre 2.50% et 2.75% il y a un bond (sauf avant 2009 où nous avons un autre canal) et une fois que l’action arrive presque à 4% elle redescend.

J’espère que vous comprenez mieux l’analyse technique et son application au rendement dans cet exemple. Il faut bien sûr garder un l’esprit qu’une action peut toujours baisser et retrouver ou recréer un ancien canal (comme avant 2009). Cela reste un excellent moyen de savoir si votre action est sous évaluée ou sur évaluée et donc de savoir quand l’acheter au meilleur prix.

L’état d’esprit

Comment expliquer une tel fluctuation des rendements pour des actions aussi solides? Vous investissez dans des entreprises qui versent depuis des décennies des dividendes croissants et pourtant il y a qui vende.

Vous devez imaginer qu’un marché boursier représente les pensées, opinions et émotions de millions d’investisseurs. Il suffit d’une bonne annonce ou pas pour bouleverser tout le marché! Souvenez la crise dans la fin des années 2010 l’effet boule de neige à fin tomber quasiment tout le marché (alors que seulement le secteur financier était concerné). Les gens ont pris peur et ont tout vendus car il n’avait plus confiance dans la bourse. 

Le marché financier

Vous trouverez dans le marché financier des cycles ou phases dans toutes les actions. Ces actions sous évaluées apparaîtront après un marché porteur (régression) ou bien une correction du marché quand celui-ci est sur évaluée. En 2009, 65 pour cent des Blue Chip stocks étaient sous évaluées!

C’est pourquoi il faut rester patient et attendre le bon moment pour investir. J’ai souvent foncé tête baissé sans trop prendre ce détail en compte. J’essaie de faire de mon mieux pour corriger le tir et apprendre d’avantages. Il est plus profitable d’attendre le bon moment pour acheter et augmenter ses bénéfices.

Action sur évaluée

De la même manière que l’identification d’une action sous évaluée la même méthode reste la même pour une sur évaluée. Quand vous vous trouvez sur ce genre d’action qui touche des sommets tenez vous à l’écart. Une fois l’euphorie passée l’action va baisser pour retourner dans la phase sous évaluée. Des investisseurs vont vouloir récupérer leur part du gâteau et l’action va subir ce qu’on appelle une correction. 

D’où l’importance de pouvoir d’identifier ces phases et d’éviter de perdre de l’argent avec un rendement médiocre (bien que celui ci soit correct).

Acheter au meilleur prix

Kelley Wright explique aussi que le gain est réalisé sur l’achat et que le gain n’est connu qu’a la vente. Quand vous investissez dans la qualité et la valeur vous avez plus de probabilité de réaliser des gains. Acheter une action au prix juste c’est l’acheter quand l’action est au plus bas et assure et un bon versement de dividende.

Achetez au meilleur c’est aussi vendre au meilleur prix en vendant quand le marché est au plus haut. Le marché est pleins d’actions de valeur il faut juste les chercher. Les opportunités sont comme les voitures qui passent dans la rue il y en a toujours une autre qui autre arrivera!

La tendance

Une fois que l’action à dépassé de 10 pour cent de sa valeur sous évaluée celle ci rentre dans sa face montante. C’est aussi pareil quand l’action descend (mais vous vous en doutiez). 

Vous devez aussi prendre en considération le marché global (exemple SP500, DJIA) pour savoir si nous sommes dans un marché porteur ou pas. Si le marché est porteur et l’action dans une phase montante alors celle-ci va montée plus rapidement. Si vous achetez votre action en ascension alors que le marché n’est pas porteur celle-ci risque de descendre (il va y avoir une vague de vente) et vous allez perdre de l’argent.

Il faut que vous teniez compte du marché quand vous achetez vos actions. Cela vous permettra d’éviter de perdre de l’argent si le marché est descendant.

Conclusion

Cette article vous aura plu et j’espère vous aura aider à acheter vos actions à dividende au meilleur prix. Il est donc important d’acheter vos actions quand elles sont sous évaluées pour maximiser vos profits. Il suffit que vous preniez la liste aristocrate des dividendes et investir dans celles qui sont sous évaluées en vous fiant à la rentabilité.

 

 

Diversifier votre portefeuille boursier en 3 critères

Je vous propose dans cet article quelques critères pour diversifier votre portefeuille de manière efficace. J’utilise personnellement ces 3 règles pour notamment répartir le paiement de mes dividendes sur les 12 mois de l’année.

diversifier votre portefeuille

Les 3 critères pour diversifier votre portefeuille

Par secteur

Vous devez diversifier votre portefeuille au niveau des secteurs, je vous en parlais ici pour les identifier. Cela vous évitera de tout perdre si vous ne misez que sur certains secteurs à risques. Une dizaine de sociétés du secteur financier étaient sorties de la S&P 500 Dividend Aristocrats en 2008 suite à la crise, d’où l’importance de les répartir.

Par zone géographique

C’est bien beau d’avoir des actions réparties sur plusieurs secteurs différents mais c’est encore mieux d’avoir des sociétés réparties géographiquement. Premièrement si un pays connaîtrait une grosse crise cela n’affecterait pas tout votre portefeuille. Deuxièmement le risque monétaire est bien présent, en ne possédant que des actions US vous êtes exposés à la variation €/$. Si le dollar baisse fortement, vous perdez aussi de l’argent et cela arrive régulièrement.

graph-eur-usd

source: http://www.xe.com/

Ce graphique représente la valeur d’un euro par dollar. La volatilité est n’est pas à négliger et il faut donc privilégié aussi des actions en dehors des états-unis.

Par fréquence de paiement

Si vous voulez vous faire une rente alors le mieux est aussi de choisir des sociétés payeuses de dividendes réparties sur les 12 mois de l’année. Ainsi vous obtiendrez un montant plus ou moins équivalent chaque mois, pratique si vous voulez en vivre! Cela reste surtout valable pour les actions US, en Europe cela reste rare. C’est un bonus en en matière de diversification et ce n’est pas le critère le plus important.

 

Conclusion

Ces quelques critères devraient vous donner un beau portefeuille mieux sécurisé et plus résistant. Le plus gros avantage des des dividendes US est tout de même le paiement par trimestre pour permettre une fréquence de paiement mensuel. Malheureusement cela ne suffit pas pour diversifier suffisamment. Vous devez ajouter les autres critères. Et vous, comment diversifiez vous votre portefeuille?

 

 

Actions à dividende : comment les choisirs? (les critères de sélection)

Vous avez décidé de faire le grand saut et de commencer à investir votre argent dans les actions à dividende! Ceci afin de vous faire une petite rente pour vos vieux jours ou atteindre l’indépendance financière? Vous avez pris la bonne décision mais encore faut il savoir comment choisir ses dividendes?

Dans ce billet je vais m’intéresser principalement aux dividendes US. Ils permettent généralement un reversement par trimestre. Il faut aussi penser à investir géographiquement ailleurs pour se prémunir du risque monétaire et pour aussi diversifié d’avantage son porte-feuille, j’en parlerai prochainement.

choisir actions à dividende

Sur quels critères choisirent mes actions à dividende facilement?

Le plus simple est de commencer par les listes aristocrate des dividendes facilement trouvable dans un moteur de recherche. Tapez « dividend aristocrate US » et vous tomberez sur une liste des meilleurs sociétés payeuses de dividendes!

Intéressons nous à cette liste, je me base sur celle de topyields, trouvable ici. Elle contient à ce jour 51 compagnies qui ont augmentées progressivement leurs dividendes depuis 25 ans! Je ne sais pas si vous imaginez mais ces sociétés ont augmentés chaque année leurs dividendes depuis un quart de siècle ce qui vous donne une idée de leur solidité. Cette liste couvre les 10 secteurs principaux. Si vous commencez par choisir vos actions à dividendes depuis cette liste vous êtes presque sûr de ne pas vous trompez.

Je dis presque sûr car il se peut qu’une société baisse son dividende et même ne le paie plus. Comme je l’ai déjà expliqué, la société peut très bien stopper net de vous verser votre dividende si l’AG l’a décidé afin de réutiliser ces bénéfices pour sauver l’entreprise par exemple. Cette liste aristocrate évolue chaque année et vous pouvez voir certaines entreprises sortir de celle-ci même s’il s’agit surtout de la mise à jour de l’année de 2008 qui fût la plus terrible (principalement le secteur financier). Il est tout de même rare qu’une entreprise en sorte mais il faut garder en tête que rien n’est garanti et c’est pourquoi je vous propose des filtres supplémentaires pour limiter les risques ou si vous préférez trouver d’autres sociétés dans lesquels investir.

 

Filtres pour affiner vos recherches

le dividende verser n’est pas trop ÉLEVÉ?

Un dividende élevé pourra poser des problèmes pour l’avenir de l’entreprise car comment l’entreprise peut elle se développer si elle reverse trop ses bénéfices? Pour vous faire une idée, regardez la moyenne du marché.

L’entreprise est elle compétitive?

Une entreprise qui pourra tenir sur le long termes, est celle qui possède ce que d’autres n’ont pas. Vous voyez ce que je veux dire? Si celle-ci possède des technologies que d’autres n’ont pas, ou qu’elle est leader sur son secteur alors elle aura plus de chances de prospérer.

 L’entreprise est elle raisonnablement endettée?

Une entreprise trop endettée n’est bon, si elle emprunte par exemple pour payer ses dividendes cela peut poser des problèmes sur le long terme. Ces informations sont trouvables en suivant l’actualité de cette entreprise.

Est-elle à un prix correct?

Il est aussi important d’acheter vos actions à prix correct car si son prix est trop élevé, vous gagnerez peu. Vous pouvez utiliser des alertes pour être avertit quand une action devient une « bonne affaire ». Comparez ceci à un bien immobilier, son prix ne doit pas être sur-évalué. Le top est de trouver des actions sous évaluées.

 

Conclusion

Ceci vous donne des critères pour choisir le mieux possible vos actions à dividende et ainsi assurer un investissement à long terme. Si vous appliquez ces quelques conseils alors vous aurez les meilleurs entreprises dans votre portefeuille. La S&P Dividend Aristocrats vous permet vraiment d’avoir la crème des crème en matière de dividende, ce qui constitue vraiment une bonne base pour commencer votre investissement. Si vous souhaitez aller plus loin, utilisez ces critères pour trouver de nouvelles sociétés par vous même.

J’espère que ce billet bous aura permis d’y voir plus claire et vous aidez à investir intelligemment votre argent. Et vous, quelles sont vos critères?

 

Les blogs de références

Comme vous le savez, sur ce blog je partage mon aventure de futur rentier. Je vous explique mon parcours, mes difficultés et cela me permet de voir où j’en suis.

Je voudrai partager avec vous les quelques blogs qui m’ont été le plus utile et qui me servent encore aujourd’hui de référence dans ma quête de l’indépendance financière.

dividendes.ch

Déniché à l’époque sur un forum financier (dont j’ai oublié le nom), ce blog est une vraie mine d’or, l’auteur est déjà bien bien partit pour en finir avec le travail de salarié. Il devrait être rentier d’ici 2020 si tout va bien.

C’est sur ce blog que j’ai vraiment commencer à m’intéresser aux dividendes et que j’ai commencé il y a moins d’un an à investir. J’ai lu son ebook que je vous conseil d’ailleurs, je suis aussi abonné à son portefeuille. On y trouve ses positions suivies, les gains réalisés et une cotation attribué à partir de plusieurs données. Vous êtes aussi au courant de ses achats et ventes. Bref si je ne devais en recommander qu’un seul ça serait celui-là. L’investissement est tellement minime que je ne peux que vous le conseiller.

Il y aussi le forum sur lequel, Jérôme (l’auteur) répond à vos questions.

Cliquez ici pour accéder à son blog.

Esprit Riche

Son livre « Devenez riche » traduit du best seller d’Ramit Sethi, est celui-ci qui m’a donné envie d’épargner mon argent chaque mois. C’est son illustration d’épargner x euros pendant 10 années qui m’a convaincu qu’il fallait épargner le plus tôt possible (j’en parle souvent sur ce blog).

Son blog n’est pas aussi fournit que le précédent mais vous pourrez trouver des informations utiles. Je trouve juste un peu dommage de « pousser » autant vers ses formations payantes sans l’empêcher d’être une référence dans le milieu.

Cliquez ici pour visiter son blog.

OBJECTIFECO

Blog qui contient énormément d’informations sur la bourse en général, un peu moins accessibles au grand public. Il y a pas mal d’actus sur le monde de la finance. Jetez y un œil pour améliorer d’avantage votre culture financière.

Je m’en sers principalement pour suivre l’actualité et glaner des conseils toujours utiles pour mieux investir même si ma stratégie se limite pour le moment au monde des dividendes.

Cliquez ici pour visiter son blog.

 

Ces quelques blogs devraient vous donner encore plus d’informations pour enrichir vos idées et votre portefeuille. Il existe aussi d’autres blogs que je connais moins dont voici une liste non exhaustives :

http://www.avenir-plus-riche.fr/

http://www.plus-riche-et-independant.com/

http://www.richeavenir.com/

http://culturefinanciere.com/

http://blog.daubasses.com/

http://www.investisseur-particulier.fr/

http://www.richeidee.com/

 

Si vous connaissez d’autres blogs, n’hésitez pas à partager en commentaire 🙂